livrejeunesse.com

Vendredi 20 Juillet 2018

Chronique du Salon de Montreuil 2010 (Première)

Chronique du Salon de Montreuil 2010 (Première)


Le salon du livre pour la jeunesse a ouvert ses portes mercredi, et les visiteurs n'ont pas hésité à braver le froid et la neige pour venir s'approvisionner en lecture et littérature.

Malgré le froid qui régnait en maître sur le site (seulement le premier jour), les enfants sont venus déambuler dans les allées, découvrir de nouveaux livres, rencontrer leurs auteurs favoris, admirer les expositions, suivre un cours dans la salle de classe de Pef, ou écouter les conteuses raconter des histoires (de princesses).

Quelques auteurs ont fait faux bond, suite au mauvais temps, comme Derib, bloqué à Genève, d'autres sont arrivés avec quelques heures de retard.

Mais certains ont ramené des surprises avec eux : une représentation théâtrale des chevaliers d'Émeraude, d'Anne Robillard, quelques pages de la prochaine série de Sophie Audoin-Mamikonian qui sort au mois de mars, Indiana Teller, une nouvelle d'Alyson Noël, Flamme Éternelle, qui raconte la première rencontre entre Ever et Damen (le tout chez Michel Lafon Jeunesse), des Couronnes et des Turbans de papier avec la présentation du livre ''le Voyage du Prince Tudorpah'' et des auteurs enturbannés chez Eveil et Découverte...

Pour vivre tout cela, 3 galeries vous seront proposées : la première vous présentera les auteurs (les premières photos sont déjà en ligne), la deuxième les expositions et la troisième le salon et les stands des éditeurs. De nombreux auteurs se sont prêtés au jeu de l'interview, que vous retrouverez très prochainement dans nos pages.

'DragonsIl reste encore deux jours, avec la présentation de la prochaine série d'animation de Michel Ocelot, Dragons et Princesses, et la rencontre avec les réalisateurs d'Une vie de Chat...

Clarybelle

Vendredi 1er Janvier 2010

Mots Clefs :

#Fictions (Saga, Série, Fantastique) #Evénements (Salon, Dédicace)

Renseignements complémentaires

Devaient se trouver ici les boutons de partages sur les réseaux sociaux.
Mais comme je ne sais pas ce que font exactement ces réseaux de ces données, je préfère vous laissez la liberté de recopier l'url et de la partager vous-même de votre propre initiative là où vous le voulez.