livrejeunesse.com

Mercredi 26 Septembre 2018

Rencontre avec Bernard Werber

Rencontre avec Bernard Werber

'Bernard
Ecoutez l'entretien :





LivreJeunesse.com
Bernard WERBER, Bonjour,
Bernard WERBER
Bonjour...
LivreJeunesse.com
Vous venez de sortir 'Le Rire du Cyclope'*, basé cette fois-ci sur le rire.
Bernard WERBER
Sur le thème ''Pourquoi nous rions'', A quoi servent le rire, l'humour, les blagues ?
LivreJeunesse.com
Et vous reprenez les personnages de Lucrèce et d'Isidore
Bernard WERBER
Je reprends mon couple de Sherlock Holmes et Docteur Watson français et mixte, que j'avais déjà utilisé dans ''l'Ultime Secret''* et ''le Père de nos Pères''*.
LivreJeunesse.com
Vous avez donc une série scientifique et une série un peu plus spirituelle...
Bernard WERBER
J'essaye de mélanger la spiritualité, la science et en même temps le polar, l'intrigue, mais la base, c'est quand même une histoire de suspense, et pour celui-ci c'est aussi une histoire d'amour entre mes deux héros, Lucrèce et Isidore.
LivreJeunesse.com
Vous n'écrivez pas à priori pour la jeunesse...
Bernard WERBER
J'écris aussi pour la jeunesse en fait. Quand j'écris, je cherche à toucher l'universalité, à savoir tous les âges, tous les pays, et toutes les époques. Évidemment, c'est impossible, donc je tends vers ça, mais en tout cas, je n'ai pas envie d'être juste un auteur à la mode, entre l'année 2010 et l'année 2011. Ça me semble un peu trop restrictif, et surtout pas un auteur à la mode parisien, du quartier St Germain des Près, durant cette époque-là. Je crois qu'il faut être ambitieux et viser à toucher l'universalité, et pour toucher les jeunes, j'essaye d'être très clair, très simple et très limpide. Je n'essaye pas de snober mes lecteurs, au contraire, j'essaye tout le temps de les mettre à l'aise et dans le confort.
LivreJeunesse.com
Est-ce qu'un jour vous pensez écrire vraiment une série destinée uniquement à la jeunesse ?
Bernard WERBER
Pour moi, les Fourmis est une série destinée à la jeunesse, vu que mes plus jeunes lecteurs ont 7 ans, (enfin, dans le courrier, les plus jeunes lecteurs qui m'ont écrit avaient 7 ans) et c'est étudié dans les écoles à différents niveaux, en tout cas c'est dans les classes de 6ème (pour les enfants de 11 ans) et c'est aussi dans les classes de terminales. Donc je crois qu'il ne faut pas écrire spécialement pour les enfants il faut écrire pour toucher l'universalité : des livres comme ''Le petit prince'' de Saint-Exupéry ou ''Jonathan Livingstone le Goéland'', ce sont des livres pour toutes les générations. Je n'aime pas les chapelles et je n'aime pas les endroits où on est fermé et enfermé. Dire : ''Il y a une littérature pour la jeunesse et soit on y est, soit on y est pas, cela me semble très limitatif. Pour moi, ''Harry Potter'', c'est aussi de la littérature pour adulte, tout comme ''Le Seigneur des Anneaux''. C'est juste après des choix de couverture, et de présentation de la part des éditeurs.
LivreJeunesse.com
C'est sûr que les enfants, en fait, ne voient pas forcément la même chose que les adultes, ils ont un autre regard. Par exemple, les Astérix,...
Bernard WERBER
Pour moi, les Astérix sont transgénérationnels
LivreJeunesse.com
Oui, autant les adultes que les enfants s'y retrouvent.
Bernard WERBER
Astérix est plus transgénérationnel que Tintin. Tintin me semble un peu limitatif, Mais Astérix a vraiment une portée universelle et internationale fabuleuse.
LivreJeunesse.com
J'ai eu la chance d'avoir les deux visions d'Astérix, la vision enfant, la vision adulte, et même une vision supplémentaire en ayant fait un peu d'Histoire du Droit, et où, en allant chercher les détails fournis par Goscinny et Uderzo...
Bernard WERBER
Il y a un énorme travail de documentation dans Astérix et je crois que tous les publics y sont sensibles. On connait réellement des choses sur l'époque romaine et sur la Gaule en lisant Astérix. De même je pense qu'on va connaître des choses réelles sur les fourmis en lisant ''Les Fourmis''*. Il y a une volonté d'instruire, et de connaître, qui me semble indispensable à la bonne littérature.
LivreJeunesse.com
Vous passez combien de temps pour assembler votre documentation ?
Bernard WERBER
En général j'écris un livre en 9 mois. Il y a un premier moment où j'écris le livre, en même temps que j'écris une sorte de synopsis, je commence à faire des repérages : des repérages de lieux, des repérages de documentation, et ça reste lié à l'écriture, c'est à dire, il y a le moment où je fais le repérage, la documentation, et puis après, j'écris. Les deux axes sont un peu simultanés, mais y a un moment où j'ai besoin de voir de mes yeux l'endroit que j'évoque, notamment dans mon dernier roman, ''le rire du Cyclope''*, où je suis allé réellement en Bretagne, réellement en Normandie, et je suis allé découvrir des vieux châteaux, des endroits qui auraient pu m'inspirer, ou inspirer mes personnages.
LivreJeunesse.com
Et si un jeune auteur développait une de vos histoires de l'Arbre des Possibles ?
Bernard WERBER
J'en serais très content. Pour moi, l'Arbre des Possibles est un ensemencement de l'imaginaire des autres, c'est nourri par l'imaginaire des autres, et ça ensemence l'imaginaire des autres, c'est un lieu d'observation du futur et de réflexion sur le futur.
LivreJeunesse.com
Il va y avoir une exposition à la Cité des Sciences et de l'Industrie sur la Science et la Science-Fiction, vous allez participer ?
Bernard WERBER
Je crois que j'ai des panneaux d'illustrations des textes de Jules Verne, c'est à dire, je trouve des textes pour illustrer des dessins servant d'Illustration à Jules Verne. Voilà, c'est ce qu'on m'a proposé de faire à la Cité des Sciences, et c'est un projet qui m'a semblé très amusant, parce que Jules Verne me semble être un auteur majeur de notre époque.
LivreJeunesse.com
Merci Beaucoup.
Bernard WERBER
Merci.

'Bernard


Clarybelle

Vendredi 1er Janvier 2010

Mots Clefs :

#Fictions (Roman, Science-Fiction) #Interview, Introduction (Interview) #Edito (Avis après lecture)

Renseignements complémentaires

Entretien réalisé lors du Salon du Livre de Mouans Sartoux / 2010
* livres parus aux Éditions Albin Michel

Devaient se trouver ici les boutons de partages sur les réseaux sociaux.
Mais comme je ne sais pas ce que font exactement ces réseaux de ces données, je préfère vous laissez la liberté de recopier l'url et de la partager vous-même de votre propre initiative là où vous le voulez.

Source :

LA REDACTION