livrejeunesse.com

Lundi 24 Septembre 2018

Henderson's Boys : l'Evasion

Henderson's Boys : l'Evasion

Robert MUCHAMORE
Les origines de CHERUB !

Juin 1940. Les armées allemandes déferlent sur la France.

Dans la région de Beauvais, le jeune Marc Kilgour, un orphelin de douze ans, s’enfuit au hasard des routes, en pleine débâcle.

Tout en se dirigeant vers Paris, il fait le douloureux apprentissage de la survie. Pendant ce temps, dans la capitale, un Anglais et ses deux enfants, Paul, onze ans, et Rosie, treize ans, s’efforcent eux aussi de fuir vers le sud. Peine perdue : à Tours, ils sont victimes d’un mitraillage et le père meurt.

Paul et Rosie, désormais, sont eux aussi livrés à eux-mêmes. Et la gestapo est à leurs trousses. Rien, a priori, ne relie les trois enfants. Sauf une chose : le nom d’un certain Charles Henderson, un homme du renseignement britannique lui-même en mission en France.

Au contact de ces enfants à qui il est contraint de faire prendre tous les risques, Henderson se rend compte de leurs exceptionnelles capacités d’adaptation et de leur courage à toute épreuve. Mais surtout, il comprend très vite que des jeunes gens bien entraînés et d’apparence insoupçonnable sont susceptibles de réaliser des missions d’infiltration avec succès.

Peut-être même que ces nouveaux alliés constitueront un élément clé pour en finir avec la barbarie nazie…

L’auteur sera à Paris du 17 au 19 mai !
Avis de Clarybelle
Dans Henderson's Boy, Robert Muchamore nous emmène aux débuts de la seconde guerre mondiale (arrivée des allemands à Paris), à l'origine de la fondation de CHERUB.

Conseillé à partir de 13 ans (je dirais au moins 14), ce livre raconte la guerre vue par les enfants et les adultes, par les héros du quotidien qui ont dû s'adapter à des situations auxquelles ils n'étaient pas préparées.

Un orphelin qui s'échappe d'une institution, deux enfants récupérés par leur père qui s'enfuient sur les routes pendant l'exode vont être plongés sans préparation dans un monde où chacun doit lutter pour sa survie. Un espion anglais, chargé de soustraire des documents aux ennemis, n'hésitera pas à donner et appliquer des conseils de survie qui montrent bien qu'il a passé le "seuil de Karlov"* depuis longtemps.

L'auteur applique dans ce premier tome l'adage "manger ou être mangé", en prenant soin toutefois de ne pas diaboliser tous les allemands (seulement les psychopathes en uniforme noir), mais en montrant bien à quel point les psychopathes le sont. Il n'y a aucune pitié, seule la survie et le but à atteindre comptent.

Clarybelle

Mardi 20 Avril 2010

Mots Clefs :

#Fictions (Divers)

Renseignements complémentaires

Titre : Henderson's Boys : l'Evasion
Tome 1/3 - Parution : 12 mai 2010
240 pages - 15 €
ISBN : 978-2-203-02429-8

A paraître :
- Eagle Day - septembre 2010
- Secret Army - Début 2011
- Grey Wolves - 2011

*"le seuil de Karlov"
C'est le seuil que franchit un être humain quand il ne trouve plus du tout immoral de tuer quelqu'un. (Cette expression est issue de l'album d'Eric Maltaite "Le seuil de Karlov" de l'excellente série 421, Editions Dupuis, en vente dans toutes les bonnes librairies - dixit M. Boulier)



Devaient se trouver ici les boutons de partages sur les réseaux sociaux.
Mais comme je ne sais pas ce que font exactement ces réseaux de ces données, je préfère vous laissez la liberté de recopier l'url et de la partager vous-même de votre propre initiative là où vous le voulez.

Source :

CASTERMAN